Construire de manière durable avec la construction modulaire

Qu'est-ce que la construction durable ?

Construire de façon durable suppose une utilisation respectueuse des ressources existantes, la réduction de la consommation d'énergie à un minimum et donc la préservation de l'environnement. Mais lorsqu'on discute de la construction durable de bâtiments, on ne pense souvent qu'à l'efficacité énergétique lors de l'exploitation et l'utilisation du bâtiment. Mais ce sont justement la fabrication des matériaux de construction ainsi que la construction et la déconstruction d'un bâtiment qui consomment une grande quantité d'énergie. Une analyse de l'ensemble du cycle de vie, de la conception intégrale en passant par la fabrication, l'utilisation, diverses adaptations jusqu'au démontage, et la minimisation de la consommation d'énergie et de ressources est donc judicieuse pour l'évaluation de la construction durable.

Le concept pour l'analyse de la durabilité repose sur un modèle à trois piliers, souvent également appelé « Principe des trois piliers du développement durable » ou « Concept des trois piliers du développement durable ». Il tient compte aussi bien des aspects écologiques que des aspects économiques et socioculturels et part du fait que la durabilité ne peut être réalisée qu'avec la mise en œuvre simultanée et à parts égales d'objectifs environnementaux, économiques et sociaux. La construction durable désigne la mise en oeuvre du modèle à trois piliers au cours du processus de conception et de réalisation.

Le modèle à trois piliers de la durabilité au sein du processus de construction

Quand il est question de la construction durable, les trois piliers ne doivent pas être considérés séparément, mais tous les aspects doivent influer à part égale dans la conception du bâtiment. Cela s'appelle aussi conception intégrale. Voici les trois piliers.

[Translate to Français:] Modulbau Nachhaltigkeit Ökologie

Qualité écologique

La qualité écologique d'un bâtiment constitue un des piliers principaux de la durabilité. Elle tient compte des aspects de l'économie des ressources, de la protection de l'environnement et de la minimisation du besoin énergétique d'un bâtiment. Le changement climatique, les prix croissants de l'énergie et la diminution des ressources renforcent l'importance de cet aspect.

Qualité économique

La qualité économique constitue le deuxième pilier de la durabilité. Pour la construction durable, cela signifie que toutes les phases du cycle de vie d'un bâtiment sont prises en compte lors de son évaluation économique, de la conception en passant par la construction jusqu'au démontage. La rentabilité d'un projet de construction est évaluée à l'aide d'une analyse des coûts de cycle de vie.

[Translate to Français:] Modulbau Nachhaltigkeit Ökonomie
[Translate to Français:] Modulbau Nachhaltigkeit Soziokulturell

Qualité socio-culturelle et fonctionnelle

Le troisième pilier de la durabilité des bâtiments est la qualité socio-culturelle et fonctionnelle. Il s'agit de l'acceptation et de l'appréciation d'un bâtiment par ses utilisateurs. Ici, des valeurs sociales telles que les matériaux sains, la qualité de vie et la conception esthétique sont déterminantes.

Aspects de la qualité écologique des bâtiments modulaires

Occupation de la surface :
Afin d'atteindre une durée de vie aussi longue que possible d'un bâtiment, il doit être possible de le réutiliser. Les réutilisations/adaptations multiples de l'utilisation d'un bâtiment ont pour conséquence que l'occupation de la surface par des bâtiments neufs est réduite. C'est un des critères essentiels. Grâce à leur ossature en acier autoportante avec des murs non porteurs, les bâtiments sont très flexibles et les pièces peuvent être modifiées, agrandies, réduites ou adaptées.
Principe de construction :
Le principe de base du Lean Management est de réduire le gaspillage. Grâce à l'optimisation et l'harmonisation des processus lors de la préfabrication des modules, toutes les ressources - matériaux, personnel et énergie - sont utilisés de façon optimale. Cela réduit l'utilisation des ressources de 36 % et les déchets de 70 % par rapport au mode de construction traditionnel. De plus, les effets négatifs sur l'environnement dus aux poussières, au bruit et aux déchets de construction sur le chantier sont réduits à un minimum grâce au degré de préfabrication élevé des modules. En chiffres, cela signifie jusqu'à 20 % de circulation en moins sur le chantier et une réduction du bruit et de la poussière de 50%.
Matériaux :
L'acier est le matériau le pus recyclé au monde. Ainsi, 99 % de l'acier de construction sont par exemple recyclés, 88 % sur ces 99 % sont fusionnés et transformés à nouveau en acier. On peut donc dire qu'aujourd'hui, chaque produit sidérurgique - et donc aussi l'ossature de base des modules en acier - est déjà un produit recyclé. Le recyclage de l'acier permet d'éviter plus de 20 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an rien qu'en Allemagne. Cela équivaut au volume généré chaque année par Berlin.
L'efficacité énergétique :
Grâce à la conception intégrale, les bâtiments modulaires sont conçus avec une efficacité énergétique optimale. Il est possible de réaliser des bâtiments modulaires en respectant la norme KfW 55 ou sous forme de bâtiments appelés 'Energie Plus'. Dans le cadre de la campagne « 100 maisons EnergiePlus à Dortmund », 17 maisons ont été réalisées au Phoenixsee à Dortmund : celles-ci produisent plus d'énergie qu'elles n'en consomment - et une crèche qui satisfait évidemment aux mêmes directives énergétiques a aussi vu le jour. En collaboration avec un bureau d'ingénieurs pour le génie thermique et énergétique, ALHO a élaboré le concept pour la maison EnergiePlus. La directive imposant la production d'une énergie excédentaire de 1.000 kWh/a a même était surpassée.
Recyclage :
Lorsqu’un bâtiment modulaire n'est plus utilisé, il peut être entièrement démonté, puis trié ensuite à l'usine sans résidus. Ainsi, tous les matériaux peuvent être recyclés à environ 90 % et réintégrés aux circuits des matériaux.

Aspects de la qualité économique des bâtiments modulaires

Coûts d'investissement :
Contrairement au processus de conception conventionnel, le bâtiment et la domotique sont harmonisés lors de la conception intégrale. En dehors des corps d'état et disciplines de la construction et techniques, tous les cycles de vie du bâtiment ainsi que les coûts, le confort de l'utilisateur et l'écologie sont également déjà pris en compte.
Coûts d'exploitation :
LCC
Coûts de démontage :
La construction modulaire répond au principe de l'économie circulaire.
Ainsi, il est possible de démonter sans résidus un bâtiment modulaire en le décomposant en ses différents modules. Ces derniers peuvent ensuite être réassemblés à un autre endroit - ou alors les modules retournent à l'usine.

Aspects de la qualité socio-culturelle et fonctionnelle des bâtiments modulaires

Climat d'intérieur sain :
Les bâtiments modulaires se démarquent par un confort maximal au niveau de l'utilisation et un climat d'intérieur et de travail agréable. L'isolation optimale assure une température ambiante agréable – i y fait agréablement chaud en hiver, frais en été. Le système de parois et de plafonds à double paroi garantit une isolation acoustique renforcée et une excellente acoustique. Des fenêtres à fleur de sol laissent entrer beaucoup de lumière du jour à l'intérieur du bâtiment et assurent le bien-être. En principe, lors de la construction de bâtiments modulaires d'ALHO, on utilise exclusivement des matériaux contrôlés et labélisés de fabricant de marques allemands - cela garantit la sécurité et assure une qualité élevée de l'air intérieur.
Accessibilité aux personnes à mobilité restreinte :
Bien entendu, les bâtiments modulaires d'ALHO peuvent être planifiés avec une accessibilité aux personnes à mobilité restreinte selon DIN. A cet effet, nos concepteurs spécialisés internes certifiés DIN pour la construction avec accessibilité aux personnes à mobilité restreinte sont à la disposition de nos clients.

La construction modulaire d'ALHO a reçu le certificat d'or multiple de la DGNB

La Société allemande pour la construction durable DGNB e. V. est un organisme qui s'est fixé comme objectif de développer et de promouvoir des solutions pour une conception, une construction et une utilisation durables des bâtiments. L'élément central de la DGNB est constitué par l'association avec ses 1200 membres dont ALHO fait également partie.

ALHO soutient les valeurs et principes de la Société allemande pour la construction durable (DGNB) et, en devenant membre de cette Société, ALHO souhaite apporter une contribution à la durabilité dans le secteur du bâtiment. La DGNB s'est fixé comme objectif de sensibiliser le public à un mode de construction durable. C'est pourquoi la DGNB certifie des bâtiments en fournissant un justificatif de leur durabilité. Chez ALHO, la société n'a pas seulement certifiée un seul bâtiment, mais c'est tout un système de construction qui a obtenu le certificat multiple d'or de la DGNB à titre de certification pour son mode de construction durable.

Le système de certification pour la construction durable de la DGNB est destiné à la description et l'évaluation objective de la durabilité de bâtiments et de logements. Sur les bâtiments certifiés par la DGNB, on évalue la qualité dans le sens global, sur l'ensemble du cycle de vie du bâtiment. Le système considère tous les aspects essentiels de la construction durable et de la durabilité des bâtiments. En dehors des thèmes écologie, économie, aspects socio-culturels et fonctionnels du modèle à trois piliers, les domaines de la technologie, des processus et de l'emplacement sont évalués.

La DGNB décerne, dans ce contexte, le « Label de la construction durable » en platine, or, argent et bronze. ALHO a reçu plusieurs fois le certificat multiple en or pour son système de construction.